ACCUEIL

MESSAGE DU GRAND MAITRE DE L’OPH ADRESSE AUX CHEFS DU VILLAGE DE KIBOSSI

A mes très chères Mamans et à mes très chers Papas,
A mes très chères Mamans et à mes très chers Papas,
A mes très chères Mamans et à mes très chers Papas,
Habitants de KIBOSSI,
Recevez mes vives salutations,
Recevez mes nombreuses salutations,
Recevez mes salutations les meilleures !
A mes autorités locales,
A mes chefs locaux,
Aux responsables locaux,
Ceux de KIBOSSI et des villages environnants, partant de MAYONGONGO, de KIBOUENDE, de l’autre côté du DJOUE, de NTOUNOU, de MAKAKA jusqu’aux autres contrées que je n’ai pas citées. Je salue tous mes chefs, tous mes papas et toutes mamans, tous mes frères et toutes mes sœurs, tous mes amis, tous mes enfants.

Recevez mes vives salutations,
Recevez mes salutations fraternelles,
Recevez mes salutations les meilleures !

Que Le Dieu du Ciel qui nous a tous crées Soit avec vous ! Qu’Il vous bénisse, qu’Il vous garde et vous accorde bonne santé et longévité. Je suis votre enfant, votre frère et ami, votre père, nommé LOUFOUA CETIKOUABO Guy Emile qui habite à KIBOSSI et qui est actuellement entre MALENGO et MBAMOU là où il y le séminaire, c’est vers ces hauts lieux que je suis actuellement. Je crois que vous savez pourquoi j’y habite maintenant ! J’y suis parce que mon neveu PASSI MOUNZEMBELLE André ainsi que sa maman NDEBANI Angélique et ses oncles TA TSIOLA Léon que vous connaissez et TA KEBIA Jean et leurs neveux, s’étaient entendus pour me tuer pour le motif suivant : selon eux, et la version qu’ils ont donné aux militaires chargés de me tuer « JE SUIS UN SORCIER ET QUE C’EST MOI QUI AI SACRIFIE TOUT LE VILLAGE. » C’est pour cette raison que je n’ai plus de paix dans le village. Je crois que les habitants de KIBOSSI et ceux qui sont aux environs, ont entendu les crépitements des armes de guerre le 05 février 2002, je précise bien, des armes de guerres ! C’est sur mon corps qu’ils tiraient. Ils ont commencé de tirer sur moi à 03h jusqu’à 05h du matin. A 05h00 du matin, ils disaient : si tu es là, sors ! Nous ne t’accordons qu’une minute. Ma femme leur avait répondu : accordez-nous un peu plus de temps et nous allons sortir car dans la maison où nous nous trouvions, la porte venait d’être détruite ainsi que les alentours, tout était détruit. C’est dans ces conditions que moi et mon épouse sommes restés à l’intérieur. Ma femme se trouvait là par hasard (nous nous sommes croisés par hasard au lieu de l’attentat) ; moi je provenais d’un autre endroit. Je m’étais trouvé là parce que je voulais m’approvisionner en piles et cassettes qui me permettent de faire mon travail ainsi qu’en tout autre chose utile que je stocke dans cette maison que j’ai construite à cet effet... C’était en début de soirée, aux alentours de 19h/19h30 que j’y suis arrivé. J’ai ouvert la porte de la maison, une petite maison constituée entièrement de tôles… (inutile d’en faire la description puisqu’elle a été détruite). J’y suis rentré et j’ai commencé à m’approvisionner lorsque, selon Le Plan de Dieu Le Père, mon épouse arrivait aussi pour y déposer un colis qu’on lui avait confié, un colis en provenance de Brazzaville. Arrivée devant la porte, la trouvant ouverte, mon épouse disait : Mais qui a ouvert cette porte ? Je lui ai répondu : c’est moi qui suis là, je suis venu prendre les piles...rassurée, elle me dit : tu es venu t’approvisionner ? Moi aussi je suis venue déposer un colis…Nous discutions un peu et le temps passait, il était 20h.… et j’entendis des voix à l’extérieur, celles des personnes qui étaient sur la route carrossable qui part de la gare de KIBOSSI… (que vous connaissez), ils disaient : C’est ici ? Evidemment, ils parlaient en LINGALA, et les autres répondaient : oui c’est ici.

Après les avoir entendus, je dis à ma femme : Mes ennemis sont arrivés, ils me cherchent, ce sont eux qui disent : c’est ici ? Oui c’est ici. Ma femme ne me croyait pas car elle était persuadée que ce n’étaient pas mes ennemis, mais les travailleurs forestiers en partance de la gare qui discutaient entre eux. Je lui ai dit : non ce sont mes ennemis. Elle ne me croyait pas et elle me disait : comment peux-tu en déduire que ce sont tes ennemis ? Je lui répondis : non, ce sont mes ennemis qui sont arrivés.

Nous discutions, discutions, discutions puisqu’elle ne croyait toujours pas que c’étaient mes ennemis. Je lui répétais que c’étaient mes ennemis. Et après, elle me dit : puisque tu sais que ce sont tes ennemis, pourquoi ne t’échappes-tu pas ? Pourquoi ne pars-tu pas ? Je lui ai répondu : Non, il y a fort longtemps qu’ils me cherchent, qu’ils cherchent à me tuer, je ne partirais pas, qu’ils viennent me tuer comme ils ont résolu de le faire.

Comme ils sont encore dans la rue (au dehors), vas-t-en, échappe-toi avant… ! Me dit-elle…Je n’irai nulle part, lui dis-je, je resterai ici pour qu’ils viennent me tuer.

Constatant ma détermination de rester, elle me dit : puisque tu restes, moi aussi je reste, je ne vais pas te laisser seul, puisqu’ils veulent te tuer, qu’ils nous tuent tous les deux, je ne retournerai pas…

Nous sommes donc restés et je surveillais les faits et les gestes de ces gens jusqu’à ce qu’ils se soient approchés. C’étaient des militaires accompagnés d’une milice appelée NINJAS. C’est ce que j’ai appris plus tard des militaires, après la fusillade (05h du matin), qui me disaient : « Nous sommes nombreux, accompagnés des NINJAS. C’est tonneveu qui nous a envoyés ; ici à KIBOSSI il y a beaucoup de petites forêts dans lesquellesnous avons été placés jusqu’à ton village natal MAKAKA. Tu ne peux plus te sauver car noussommes installés dans toutes ces forêts pour te chercher, l’ordre nous a été donné de te traquer afin de te tuer, c’est ce qu’ils m’avaient dit au matin, après ils aient cessé le feu. »

Enfin, c’étaient des détails, je reviens au début de mon exposé. Comme je voulais rester pour qu’ils viennent me tuer, mon épouse aussi décida de rester…Nous attendions.

 

C’est à 08h du soir (20h) qu’ils s’étaient placés tout autour de ma maison située à YALA NSANGAMANI à KIBOSSI Gare CFCO. Ils avaient encerclé toute cette zone et attendaient l’aube. Ils s’étaient approchés (très près de la maison) à 03h du matin. Puisque ma maison leur avait déjà été montrée par celui qui était mon neveu MPASSI MOUNZEMBELE qui les accompagnait. MPASSI MOUNZEMBELE était préalablement avec eux pour localiser l’endroit. Lui, accompagné de sa mère NDEBANI Angélique et ses sœurs ; tous ensemble, voulaient déjà me tuer. Mais manque de pot, il faisait déjà jour ce jour-là, craignant les témoins et gêné, MPASSI MOUNZEMBELE me disait : « Non…en fait, je viens te demander pardon… ». Mais quel pardon viens-tu me demander ? Pourquoi ? Quel litige avons-nous tous les 2 ? Lui dis-je…NDEBANI Angélique qui était ma belle-sœur ainsi que ses neveux dont JO, tout ça, fondirent en larmes en gesticulant (jusqu’à se jeter par terre) et disaient : Nous étions en train de te chercher. Leurs larmes coulaient à flot ! C’étaient des larmes des sorciers ! Ils feignaient de crier : E YAYE EEE YAYE EEE…Je les regardais faire puis je leur dis : Si c’est sincère ce que vous êtes en train de faire, Dieu voit ! Mais si c’est de la supercherie… Vous le payerez vous-mêmes !

Cela étant, puisqu’ils étaient avec les militaires, ils discutaient avec ces derniers puis ils sont partis.

Maintenant, concernant l’attentat du 05 février, quand on m’avait envoyé les militaires pour me tuer, MPASSI MOUNZEBELLE y faisait partie, il était avec eux. Je l’avais vu à l’aube.

Ce 05 février 2002, ils étaient arrivés à 8h du soir et attendaient avant l’aube pour commencer leur opération. C’est à 3h du matin qu’ils ont ouvert le feu.

Ils étaient très proches de la maison, une petite maison en tôle sans résistance et sans importance, voyez-vous ! Imaginez ce qui se passait ! Une petite maison constituée entièrement de tôles de haut en bas ! Les tôles que nous utilisons pour la toiture, Ils tiraient sur cette petite maison, les cartouches traversaient de partout « tro, tro, tro, tro, tro… » Et j’implorais Mon Dieu : Mon Dieu et Père ! Je n’ai rien fait, je n’ai pas volé le bien d’autrui, je ne mens pas aux hommes si je suis un menteur, que je meurs aujourd’hui ! Mais si c’est réellement Toi qui m’as confiée La Mission, Celle que j’accomplie fidèlement et que les hommes n’en ont pas obtenu gain de cause, Dieu Le Père daigne trancher ! Ah les armes tonnaient ! C’est-à-dire, c’était une guère, une véritable guère « tro, tro, tro, tro… », toutes sortes d’armes de guerre étaient utilisées pour m’abattre. ILS ONT TIRE, TIRE, TIRE DE 03H A 05HDU MATIN.

A 5h du matin, ils ont cessé le feu et me sommaient en disant : Si tu es toujours là sors immédiatement sinon nous allons jeter une grenade pour en finir avec toi une bonne fois pour toute. Mon épouse prit la parole et leur dit : ne jetez pas votre grenade sur nous, nous allons sortir. Ils nous sommaient de nouveau nous accordant une minute pour sortir. Ma femme leur dit : accordez-nous un peu plus de temps, une minute ne nous suffit pas pour sortir. Cela étant, ma femme me précédait. Dès que nous sommes sortis, comme ils étaient très proches, j’ai vu l’un des soldats pointer son arme en direction de mon épouse qui était devant moi afin de l’abattre, j’intervins alors pour lui éviter la mort en la fauchant brutalement ! C’est entre le moment où je l’eus fauchée et le moment où elle est tombée que le soldat eut ouvert le feu et c’est moi qui fus touché à la place de mon épouse.

Le projectile pénétra mon corps, je fus blessé.

Si je n’avais pas fait tomber ma femme, elle serait morte. Il fallait que je trouve une solution pour lui éviter de mourir. Voilà pourquoi je l’eus fauchée brutalement et après, le coup de feu étant déjà parti, je reçus le projectile sur le corps, je fus tombé et je saignais. Je pris la parole pour leur dire : Mais pourquoi me tuez-vous ? Pourquoi êtes-vous venus me fusiller ? Pour quelle raison voulez-vous m’ôter la vie ? Je ne fais pas la politique, je suis croyant et mon travail est de prier sans cesse. Dieu m’avait confié une mission que j’accomplis tous les jours J’ai un grand travail à faire pour le bien de l’humanité tout entière ! Car tous les hommes de tous les pays seront sauvés grâce à cette mission. C’est pour cela que, quand Jésus reviendra, il me demandera des comptes sur la mission qu’Il m’a confié pour toutes les âmes ! Que ce soit ceux qui sont à LOUZOLO ou qui n’y sont pas ! Qu’ils soient Catholiques, Protestants, Salutistes…Toutes les religions qui existent sur cette terre, Les KIMBAGUISTES, tout ça, ainsi que les non-croyants, Au Dernier Jour quand Dieu reviendra pour juger le monde, c’est moi qu’Il questionnera sur ces âmes et c’est moi qui parlerai. Je suis le petit CAPITA de l’Eternel Dieu, c’est La Mission qu’Il m’a confiée. Jésus n’avait pas terminé La Mission qu’il avait commencée ici sur terre voilà pourquoi elle m’a été confiée depuis le ventre de ma mère. En effet, selon les dires de ma mère de son vivant, MAMA MAZONZEKA Julienne, la sœur de TA BONDA, aux frères et sœurs de Pointe Noire et de Brazzaville qui venaient la voir, Je suis né sans PLACENTA, elle leur disait : Quand j’ai mis en monde Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, il n’y avait pas de placenta. Emile que vous voyez était né sans placenta ! C’est comme cela qu’il est né sans placenta ni cordon ombilical qui le reliait à moi.

C’est ce qu’elle leur avait dit. Ceux qui avaient entendu ces révélations les avaient enregistrées et gardées. Je n’étais pas au courant de ces révélations, ce sont les frères et sœurs qui venaient me voir qui les avaient écrites, à savoir ceux de la chorale de Brazzaville et de Pointe Noire. Ce sont ces derniers qui m’en avaient informées.

En grandissant, à l’âge de 3ans et plus tard…je ne veux pas m’étendre sur les révélations que les gens connaissent déjà puisque qu’elles sont publiées (disponibles), que ceux qui veulent les écouter/lire, écoutent/lisent.

Je disais donc à ces militaires : Pourquoi êtes-vous venus me tuer ? Je ne fais pas la politique ! Mais quel en est le motif ? La raison ? Quel problème ai-je avec vous ?
Ils me répondirent : nous sommes venus te fusiller parce que ton neveu PASSI MOUNZEBELLE André et sa mère NDEBANI Angélique, ainsi que tes neveux et tes grands frères NTSIOLA LEON et KEBIA Jean s’étaient entretenus, à la suite de leur entretien, ils nous ont confié la mission de te t’assassiner parce que tu es un grand sorcier et que tu as sacrifié toute ta famille. Ils s’étaient dit : « puisqu’il y a la guerre au Congo BZV, et que les armes circulent, tuons-le pour que l’on dise qu’il est mort pendant la guerre »

C’est la raison pour laquelle nous sommes venus te tuer, tu es un sorcier.

Je leur répondis : vous dites que je suis sorcier, donnez-moi alors une preuve que j’ai mangé quelqu’un. Ils me rétorquèrent : Que tu manges les gens ou pas, ce n’est pas notre problème, ce qui nous intéresse c’est t’exécuter selon le contrat, t’exécuter ainsi que ta femme.

Vous voulez exécuter quelqu’un sans chef d’accusation ? Sans motif ? Je leur répondis ! Ils me dirent : ce n’est pas notre affaire puisque nous avons été envoyés par ta famille.

Pourtant vous avez également une famille, vous connaissez bien tout ce qui peut se passer dans une famille (conflits, jalousie…), pourtant vous êtes des militaires (hommes loyaux), sans discernement, parce que vous avez été missionnés, vous acceptez de tuer gratuitement quelqu’un sur qui vous n’avez fait aucune enquête ! leur dis-je.

Ils me dirent : Nous sommes nombreux !

Nous échangions, nous discutions…c’était compliqué ! Moi je parlais, eux également...

Lorsque nous échangions, les petits enfants qui habitaient avec ma femme, en entendant le bruit accoururent vers l’endroit où nous fûmes. En me voyant, ils pleurèrent et poussèrent des cris de détresse:<<Notre père, notre père>>.

Un enfant parmi eux, une petite fille, disait aux soldats : pourquoi voulez-vous tuer notre père ? Pourquoi faites-vous cela ?

Un soldat furieux de voir cette petite fille se plaindre à mon sujet, la piétina puis la frappa avec son arme et lui donna plusieurs coups de pieds. Il continua à la frapper, marchant sur elle sans pitié quoiqu’elle souffrît, quoi qu’elle pleurât et quoi qu’elle dît : ayez pitié ! Pitié ! Ce soldat ne la lâcha pas ! La situation devint de plus en plus compliquée, pendant ce temps Je n’eus pas cessé de répéter à ces soldats que moi Emile, je n’ai pas fait quelque chose de mauvais, je ne fais pas non plus la politique ; Ce que les MPASSI ont rapporté ne sont que PUR MENSONGE ; je ne me reconnais pas dans ces accusations.

Ils me dirent : Si tu ne te reconnais pas dans ces accusations alors, pourquoi demeures-tu dans les forêts, pourquoi n’habites-tu pas comme les autres (ta famille) dans le village ?

Je leur répondis : ils savent tous que pour Le servir correctement, l’Eternel Dieu m’avait donnée une Loi depuis 1988 de m’éloigner des hommes. Je dois dorénavant rester seul pour bien accomplir les missions qu’il m’a confiées. C’est une LOI qu’Il m’avait donnée l’Eternel Dieu ! Si je n’avais pas obéi à CETTE LOI, l’Eternel Dieu n’allait pas descendre pour construire Sa Cité à KARIKARI.
C’est effectivement Au Mont KARI-KARI que l’Eternel Dieu Est venu construire, Le Dieu que nous prions, Le Dieu que nos ancêtres nous enseignaient/prêchaient, Celui que nous enseignent/prêchent toutes les religions : Catholiques, Protestants, Salutistes. Bref ! Tous ceux qui prient Le Véritable Dieu. Ce Dieu-là qu’ils invoquent Est venu construire à KARI-KARI parce que j’ai obéi à La Loi qu’Il m’avait donnée, comme j’habite à KIBOSSI, voilà pourquoi Ce Dieu-là Est venu y construire Sa Cité et Il y demeurera Eternellement avec tout son monde que nous lisons dans La Bible : Les pères ABRAHAM, MOISE, NOE, JACOB, ISAAC, ELIE… tous, sont là-bas. « Papa Elie était monté au Ciel avec son corps », ils y sont tous ainsi que Tous Ses Anges et Tout Son Gouvernement, Le Gouvernement que Lui-même avait créé, c'est-à-dire Toutes Ses Créatures Y Sont, y compris Lui-même Dieu, Son Fils Jésus et l’Esprit Saint, puisque Les Trois ne Sont qu’Un Seul Dieu. C’est donc à KARI-KARI qu’Il Est venu construire, vous connaissez tous KARI-KARI, c’est Une Montagne où il y avait le marché de KARI-KARI. C’est sur ce Lieu qu’Il Est venu construire le 20 mai 1992. Il Y Est arrivé à 08h du soir (20h) et s’Est mis à tourner, tourner, tourner au tour de la Montage de KARI-KARI et à 3H du matin avant l’aube, Cette Grande Lumière que je n’avais jamais vue m’avait effrayé, depuis là où je me trouvais, je croyais que c’était la fin du monde car je ne savais plus ce qui devait se passer or j’avais oublié que tout m’avait été dit longtemps à l’avance : Dieu M’avait envoyé Son Ange les mois passés ou les jours passés…je ne me rappelle plus ! (Le 24 juillet 1991 à 19h45mn)
Cet Ange de L’Eternel m’avait été envoyé pour me livrer le Message suivant :
D’ici là, Dieu viendra réaliser Ses Mystères comme Il l’avait décidé et te l’avait déjà signifié.

Il m’avait dit beaucoup de choses depuis mon enfance que je ne peux pas détailler ici manque de temps car il me faudrait beaucoup de cassettes audio…C’est ce que je révélais aux militaires et nous discutions.

Finalement, ils me diront : puisque nous avons beau tiré sur toi toute la nuit et que tu n’es pas mort, alors donne nous de l’argent ! Sache le bien ! Tu ne peux pas t’en sortir car ton neveu MPASSI MOUNZEBELLE André ainsi que ta sœur/cousine NDEBANI Angélique, tous tes neveux/nièces, JO et AMINATA ainsi que tes 2 grands frères TSIOLA Léon et KEBIA Jean sont déterminés, ils veulent ta peau coute que coute ; c’est pourquoi, nous sommes dans toutes les forêts qui existent ici à KIBOSSI. Nous y sommes, nous les militaires, ainsi que LES NINJA. C’est donc ton neveu MPASSI MOUNZEBELLE André qui nous a intimé l’ordre de te faire disparaitre, il ne sera tranquille, lui et toute ta famille, que lorsque nous aurions accompli notre mission, celle de te liquider puisque tu ne cesses de <<manger>> les membres de ta famille !

Après qu’ils eurent fini de parler, j’eus repris La Parole pour leur dire : J’ai bien pris acte de l’accusation de ma famille contre moi, mais je ne me reconnais pas dans toute cette histoire et je ne mourrais pas non plus ! Je ne mourais pas parce que je ne connais rien de tout cela et je ne suis ni de près ni de loin coupable ! Si c’est vrai ce qu’ils ont dit, je mourais, mais si c’est faux, je ne mourais pas !
Alors, ils me réitèrent leur demande : donne-nous alors de l’argent. Comme je n’en avais pas, je le leur ai fait savoir. Alors, ils commencèrent de piller ma maison. Ils prirent ce qui leur fut utile puis moi et ma femme sommes allés vers une autre forêt et j’y suis resté toute la journée du 05 février 2002.
Revenons un peu en arrière, ce matin-là, au moment où je discutais avec les militaires, j’avais vu mon neveu MPASSI MOUNZEMBELLE près de la petite forêt qui est juste à côté de ma maison. Je voulais l’approcher pour lui dire pourquoi avait-il fait cela, mais les soldats m’en ont empêché et MPASSI s’était enfui. Je l’avais bien vu à cet endroit. Il était venu pour récupérer sa proie dans l’espoir de la partager (partager ma chair) avec ses complices : KEBIA Jean, NTSIOLA Léon ainsi que sa maman et autres. Il croyait que je ne me lèverai plus après que je sois touché par balle ! C’est pour cela qu’il était venu avec un cercueil qu’il était parti chercher à Brazzaville… vous le savez car je vous l’ai déjà dit.

Après que les militaires eurent pillé ma modeste maison et qu’ils se soient servis, moi et ma femme furent partis.

A partir de cette séparation, MPASSI et ses acolytes ne m’ont pas laissé en paix, ils ont continué à me chercher par les médias et par personnes interposées. Ils véhiculaient via les journaux de la place et même la Radio locale des messages comme : une récompense sera donnée à quiconque nous donnera l’information sur l’endroit où Emile se cache, de l’argent sera donné à toute personne qui le livrerait...Ce sont des frères comme TATA YOULOU Antoine que vous connaissez qui lançaient ce genre de communiqués à la Radio Congo. Je ne comprends pas ! Même TATA YOULOU qui n’est pas de ma famille, lui qui est entré à LOUZOLO parce qu’il avait beaucoup de problèmes, maintenant que ses problèmes pour lesquels il allait mourir sont résolus…, je vous rappelle qu’il y a longtemps que ce dernier ne devait plus être de ce monde ! Je dis bien qu’il doit sa vie à LOUZOLO ; Même lui est devenu complice à l’instar de MPASSI MOUNZEMBELLE et d’autres membres de ma famille ainsi que tous ceux qui voulaient ma mort !
Moi Emile je ne mourais pas aussi puisque je ne reconnais pas ce pourquoi vous voulez me tuer. Je ne mourais pas parce que je suis Le Serviteur de Dieu, je travaille fidèlement pour Lui afin de conduire toutes les âmes au Ciel. C’est La Mission que Dieu m’a confiée, Celle de faire entrer dans Son Royaume des Cieux toutes les âmes croyantes et non croyantes ; Qu’elles soient à LOUZOLO ou non, qu’elles soient païennes, athées ou même féticheurs, magiciens…Bref, n’importe quelle âme ! Toutes ces âmes sont sous ma responsabilité, quand Jésus reviendra Au Dernier Jour pour juger les vivants et les morts, Il m’en demandera des comptes. C’est moi qu’Il questionnera ! Car Il m’a établi comme Médiateur (à sa place) de toutes les âmes. C’est pourquoi je ne cesse de vous recommander de vous aimer les uns les autres d’Un Amour Sincère. C’est seulement en aimant son prochain que l’on peut entrer au Ciel ! C’est l’amour qui efface la multitude des péchés, il permet à Dieu de pardonner les humains, il facilite le pardon de Dieu. Si quelqu’un demeure dans le mal, tout le temps dans le mal, en ne faisant que le mal, Au Dernier Jour lorsque votre heure de jugement arrivera, même si je plaide votre cause, Le Seigneur me dira : Mais cette âme que tu défends, sais-tu ce qu’elle faisait de sa vie, regarde Emile ce qu’elle faisait ! Tout ce que nous faisons ici sur terre est écrit, enregistré et gardé pour Le Jugement Dernier. Tout est filmé là-bas au Ciel. Il faut que l’homme fasse un effort pour changer de vie pendant qu’il est encore ici sur terre, s’il ne faisait que le mal c'est-à-dire s’il volait, tuait, mangeait les gens, était sorcier, était féticheur, était magicien…S’il abandonne cela et aime sincèrement son prochain, s’il s’applique sans faille à aimer ses semblables jusqu’Au Jour où Dieu viendra le chercher, lorsqu’on me posera la question sur cet homme, je parlerai du bien de lui et Dieu lui pardonnera, il entrera ensuite dans Son Royaume.

C’est A KARI-KARI qu’il y a les Nouveaux Cieux, l’Association LOUZOLO AMOUR Est La Deuxième Nation que Dieu Lui-même a choisie. En effet, La Première Nation avait désobéi à Dieu en refusant d’obéir à Ses Lois, Cette Première Nation Était Celle des Enfants d’Israël. Jusqu’à aujourd’hui ils attendent La Venue du Fils de Dieu alors que Le Fils de Dieu Était né là-bas chez eux, c’est Ce Jésus Christ que nous prions, ils L’ont rejeté en croyant qu’Il
N’Etait qu’un aventurier, un bandit…, un simple citoyen, l’Enfant de Marie et de Joseph le charpentier…Ils L’ont tué croyant qu’Il n’Etait pas Le Fils de Dieu. Ils L’avaient accusé pour qu’on Le tue ! On leur avait demandé pourquoi voulaient-ils Le tuer alors qu’Il n’avait rien fait de mal qui méritait la mort ! Malgré cela ils avaient exigé qu’Il soit tué en prétextant avec insistance qu’Il Était un bandit, ils ont eux-mêmes déclaré que Son Sang retombe sur eux et sur leurs enfants de génération en génération. C’est pour cela que vous apprenez qu’Israël ainsi que les enfants d’Israël n’ont pas de paix ! Ils vivent toujours dans les interminables guerres parce qu’ils l’ont eux-mêmes voulu.

C’est la même chose que les MPASSI m’ont fait en disant : << tuez le car c’est un sorcier>>.
Me tuer ! MPASSI avec ta petite famille…allez-vous pouvoir payer la lourde dette à Dieu (pourriez-vous supporter le fardeau) !

Qu’il sache bien que ceux qui ont attenté à ma vie, ceux-là qui étaient de ma famille, ne sont plus les miens, désormais, je ne fais plus partie de la même famille qu’eux. MPASSI MOUNZEBELLE, NDEBANI Angélique, NTSIOLA Léon, KEBIA Jean ainsi que tous leurs enfants ne font plus partie de ma famille. Je ne peux plus moi Emile LOUFOUA CETIKOUABO être de la même famille qu’eux, jamais ! Ils sont libres de revenir à LOUZOLO, mais en ce qui me concerne, je ne serai pas avec eux parce qu’ils m’avaient déjà tué, ils m’avaient envoyé des militaires et même jusqu’à aujourd’hui…Jamais au grand jamais ! MPASSI ne peut plus revenir à LOUZOLO, jamais ! Je le dis haut et fort, il ne reviendra plus à LOUZOLO d’Emile. De même pour son ami, son complice M. HOMBESSA KABOU Antoine. En dehors de ces deux personnes, les autres peuvent revenir, mais ce n’est pas parce qu’ils vont revenir qu’ils pourront encore être de ma famille, Non ! Ils ne peuvent plus faire partie de ma famille jusqu’à ma mort.
C’est au Juge Suprême (Jésus Christ) de juger ! Lui qui m’a confié La Mission, c’est à Lui que revient Le Droit de juger pour savoir qui a tort ou qui a raison ! C’est devant Dieu que nous répondrons tous.
S’ils reviennent à LOUZOLO je ne veux plus les entendre dire : Maintenant que nous sommes revenus à LOUZOLO, Guy Emile est notre frère, notre ami, notre oncle, je ne veux plus qu’ils parlent ainsi.
En ce qui concerne mes biens, vous qui m’écoutez, les chefs du village, si vous savez qu’une telle parcelle/terrain m’appartient, qu’un tel bien m’appartient, qu’une telle propriété m’appartient…et que vous les voyez (ceux de ma famille qui ont attenté à ma vie) s’en approprier, vous avez mon accord pour les expulser sans les brutaliser et sans bagarre !
Enfin ! Même toi TATA MAKANDA quand même, tu étais au courant de ce que ma famille voulait me faire, tu as laissé faire et quand il y avait des coups de feu, soi-disant que je suis un de tes enfants, que faisais tu ?
(…) Je te respecte beaucoup TATA MAKANDA, je ne veux plus entendre ce qu’ils m’ont fait, ce qu’ils ont pris suffit, ils ont déjà pillé ma maison, vendu les tôles et brûlé le reste, tout cela suffit !

Mes biens personnels reviennent à LOUZOLO, c’est à LOUZOLO que je les ai donnés, LOUZOLO est ma première et dernière famille. Si j’ai agi ainsi, c’est pour que les membres de LOUZOLO travaillent, qu’ils produisent des biens en abondance ! C’est pour que ça profite aux membres de LOUZOLO et non à NTSIOLA Léon, KEBIA Jean. Nous ne naissons pas tous le même jour, chacun doit fournir ses efforts pour s’en sortir. Il y a un proverbe de chez nous qui dit : n’envies pas à autrui fais toi aussi un effort pour réussir ! Mais eux n’ont fait aucun effort et veulent hériter mes biens après ma mort. Ils disent : allons-y le tuer pour hériter ses biens, <<pour que l’on mange>>. Mais manger, manger, manger, est-ce leurs biens ? <<on mange le fruit de la sueur de son front>>. Ce sont les biens de l’Association LOUZOLO de tous les pays car Dieu m’a confié la mission de diriger tous les pays qu’il a créés, tous les hommes qu’il a créés.

Les âmes de tous les hommes de la terre seront comptées sur ma tête et quand Jésus reviendra pour Le Dernier Jugement, c’est sur ma tête que Dieu comptera toutes les âmes, car c’est moi qu’Il a établi médiateur, Avocat, je ne vous l’avais pas encore dit mais je vous le signifie parce que le temps est arrivé. Le temps est arrivé pour vous dire les vérités que Dieu m’a révélées. Les Nouveaux Cieux de Dieu Sont à KARI-KARI, Il Y Est descendu et Il Y Est actuellement. C’est à KARI-KARI qu’Il Est venu construire une Cité, Dieu Y Est et Ils (La Sainte Trinité) Y Sont et Y resteront Eternellement, de Génération en Génération. C’est Ce Dieu que nous prions, Celui que Les religions nous enseignent, Le Dieu d’Abraham, d’Isaac, de Jacob. Ce Dieu qui parlait avec Moïse, Le Dieu des Apôtres Pierre et Paul, Ce Dieu qui a créé la terre, le ciel, les luminaires, la lune, le soleil, les étoiles, les hommes, les océans, les fleuves, la mer, les animaux, les poissons les oiseaux…Est venu construire Sa Cité ici à KARI-KARI avec Tout Son Gouvernement et c’est là-bas qu’Il demeurera Eternellement. Quand nous allons tous mourir, lorsque Jésus reviendra pour juger le monde, ceux qui vaincront (serons admis), vivront Eternellement là-bas à KARI-KARI qui Est La Cité Trois Fois Sainte de Dieu. Les gagnants (Les élus) auront La Vie Eternelle et vivront dans Cette Nouvelle Cité appelée LA NOUVELLE JERUSALEM. Cette Nouvelle Jérusalem a quitté les Cieux pour descendre sur la terre et s’est posée ici à KIBOSSI Gare CFCO au Congo Brazzaville et Elle Y restera Eternellement. Dans ma précédente cassette je vous avais dit qu’à l’Endroit où Était né Jésus à Bethléem en Judée, l’Etoile qui guidait les Rois mages était restée suspendue au Ciel à l’Endroit où Était né Le Fils de Dieu. A Cet Endroit où Elle était suspendue, les Rois mages trouvèrent Marie, Joseph et l’Enfant qu’on appelle Jésus Christ. Cette Etoile n’était pas descendue sur le sol, cette Etoile qui venait de loin, des années lumières, était à la recherche d’un endroit où se poser, autrement dit un endroit où Elle descendra pour construire Une Cité et y demeurer. Comme l’Eternel sait que je suis Son Serviteur et qu’Il m’avait confié Une Mission, des Lois, des Recommandations, des Règlements à respecter, ayant constaté que je Lui ai obéi, que je Les ai suivis à la lettre, c’est pour cela qu’Il Est descendu ici.

Cette Génération ci est la Quatrième et Dernière Génération : << La Première Génération était celle de NOE celle qui était engloutie par les eaux (déluge), la Deuxième Génération était celle des Prophètes comme Elie, la Troisième Génération Est celle dans Laquelle Est né Le Fils de Dieu Jésus Christ ; Elle a pris fin le 31 décembre 1999 à 00 heure précise, à partir du 1er Janvier 2000 nous sommes entrés dans La Quatrième Génération qui Est revenue Aux Mains de Dieu Le Père Lui-même et c’est Lui qui La dirige et La conduit. Je répète : La Première Génération fut celle de Noé, la Deuxième celle des Prophètes, la Troisième celle du Messie Jésus Christ et la Quatrième et Dernière Génération Est celle de Dieu Le Père lui-même.
C’est en Cette Quatrième Génération qui revient à Dieu Le Père Lui-même qu’il y aura La Fin du monde comme on nous l’enseigne dans la Bible et dans nos religions telles que : Catholique, Protestante, Kimbanguiste, Salutiste, NGOUNZA etc. C’est en Cette Quatrième Génération que Jésus reviendra pour juger le monde !

Cette Quatrième Génération Est revenue à Dieu Le Père Lui-même. Je ne sais pas combien de jours, de mois, d’années nous restent encore pour qu’Il vienne pour Le Jugement Dernier. C’est là-bas qu’Ils (La Sainte Trinité) sont actuellement, Jésus Christ Le Fils de Dieu Est actuellement là-bas à KARIKARI.
Il (Jésus) Y habite avec Son Père y compris l’Esprit Saint et Tout Leur Gouvernement. C’est sur Cette Montagne Terrible et Trois Fois Sainte qu’Ils Sont venus construire Leur Cité. C’est à KIBOSSI gare CFCO au Congo Brazzaville que vous connaissez !

Ils Y Sont avec Tous Leurs Anges y compris Leurs Serviteurs choisis parmi les hommes (comme nous l’apprenons dans la Bible). Ils Y resteront éternellement.

Jésus Y Est ainsi que Dieu Le Père et L’Esprit Saint.

 Alors Dieu a-t-Il installé sa famille à KARI-KARI ?

 La réponse est OUI.

Dieu Est-Il partout y compris dans les cœurs des hommes qu’il a créés ?

Je réponds :  OUI ! Mais il y a aussi une chose qu’il faut savoir : Quoiqu’Il Soit dans les cœurs des hommes, Il s’Y promène seulement, mais Le Lieu Exact où Il habite Est bien Réel : Sa Cité, Une Cité que Lui-même a construite.

En effet, aux temps de Moïse, Dieu avait installé Sa Cité au Mont Sinaï, c’est à Cet Endroit précis qu’Il habitait, d’où Il parlait à Moïse à qui Il avait donné les 10 Commandements. Cette Cité, la Bible l’appelle Mont Sinaï. Dieu ne construit que sur les hauts lieux (montagnes).

…En lisant dans La Bible, La Bible qu’utilisent les catholiques, les protestants, les salutistes, bref ! Toutes les religions que nous connaissons, Dieu dit : « Moi, L’Eternel, J’enlèverai Ma Cité de là où Elle Était pour L’installer dans Un Nouveau Pays que Je choisirai et J’Y demeurerai éternellement, de génération en génération. Cette Nouvelle Cité que Je construirai dans Ce Nouveau Pays Sera Ma Demeure et Je ne La détruirai plus ».

Cette Nouvelle Cité évoquée/prophétisée Est bel et bien ICI à KARIKARI à KIBOSSI Gare CFCO (Au Congo Brazzaville) et vous le savez déjà. J’ai encore beaucoup de choses à vous révéler mais je le dirai prochainement, à l’occasion.

Seulement, je voudrais ajouter ceci : Vous et nous habitants de KIBOSSI Gare CFCO et des localités environnantes, quel que soit là où nous sommes, SOYONS dans La Joie car Cette CITE de Dieu Est Bien ICI à KIBOSSI Gare CFCO et Le Pays qu’Il a choisi Est Bien Le Congo Brazzaville. Ce Dieu qui nous a tous créés, Ce Dieu à qui nous appartenons tous, Ce Dieu qui nous protège tous Est venu construire Sa Belle Cité ICI à KIBOSSI Gare CFCO.

C’est pourquoi, NOUS ici à KIBOSSI, Papas, Mamans, Jeunes, Vieillards, devrons être dans La Joie et devrons arrêter LE BANDITISME (toutes les ouvres du mal). Aimons-nous les uns les autres car Dieu n’aime pas les bandits (les hommes adonnés au mal). Lorsque nous lisons La Parole de Dieu dans Le Livre qu’on appelle La Bible, nous apprenons que Dieu avait supprimé beaucoup d’hommes dans le passé ! C’est toujours ce même Dieu que priait Moïse, c’est toujours Lui qui se manifeste aujourd’hui, C’est toujours Lui demain et éternellement : LE MEME.

Ce Dieu Est Amour et veut que vous vous aimiez les uns et les autres. Toi qui persistes dans le mal, et qui dis : qui puis-je écouter ? Tu dois savoir que c’est Dieu qui t’a créé, si tu n’écoutes pas les conseils de tes proches et si tu n’aimes pas ton prochain, saches que Dieu a Le Pouvoir de te supprimer !

Dieu peut détruire tout un pays sans remords puisque c’est Lui-même qui a tout crée et à qui tout appartient. Par conséquent, pour obtenir La Vie Eternelle, arrêtons le mal (banditisme) et aimons-nous les uns les autres ; Papas et Mamans. Optons pour les bonnes œuvres et les bonnes pratiques, pardonnons à celui ou celle qui nous a offensé. Pardonnez-vous les uns les autres. Ayez en permanence l’amour du prochain. Renoncez à la division entre vous pour que nous puissions tous entrer dans Le Royaume des Cieux car si quelqu’un n’a pas l’amour du prochain et persiste dans le mal, s’il rend le mal par le mal, s’il blesse ou tire sur son prochain qui l’a offensé, qu’il sache qu’il porte déjà des chaînes éternelles depuis ici sur terre. Mais s’il change de comportement et abandonne définitivement ces mauvaises pratiques pour faire des bonnes œuvres d’amour, Dieu a Le Pouvoir de Lui pardonner. Si j’en parle, c’est parce que c’est en Cette Quatrième Génération que Dieu Jugera et mettra fin à ce monde par LE FEU.

Ce monde passera par Le Feu, il sera brûlé par le feu qui descendra du Ciel. Les cieux s’embraseront ainsi que les étoiles et le feu résultant tombera sur la terre. Ceux qui seront encore sur terre et qui prient sincèrement Dieu seront épargnés par le feu, ce feu ne leur fera rien, mais ceux qui ne prient pas sincèrement Dieu, qui prient les idoles en cachette croyant qu’ils sont intouchables, souffriront atrocement ce jour-là, ils seront brûlés vifs, leurs corps crameront sans qu’ils ne meurent ! Ils sentiront la douleur, leurs corps brûleront et leurs yeux sortiront de leurs orbites, ils n’auront plus de peaux, mais ils ne mourront point car ils attendront dans cet état Le Jugement Dernier et connaîtront La Seconde Mort après. Si tu faisais le mal, c’est dans le lac de feu que tu seras jeté éternellement. C'est-à-dire, Au Ciel, il y a des chaînes et il y a aussi Un Pays Merveilleux qui est celui de Dieu où règne Une Joie Inextinguible. Là où il y a des chaînes, c’est un endroit de supplices et c’est là où iront les hommes du mal. Je les ai vus et je les vois puisque je monte Au Ciel et reviens sur terre Moi Emile, Mon Nom Est Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, moi qui vous en parle aujourd’hui.

Le Mont KARIKARI est désormais ouvert et ce, de génération en génération (indéfiniment) jusqu’Au Jour où Lui-même Le Fils de Dieu reviendra ; C’est
Lui-même qui managera tout à Son Arrivée.

KARIKARI est désormais ouvert c’est pour cela que je vous donne la nouvelle. Sachant cela, vous habitants de KIBOSSI devez maintenant bien vous comporter et avoir un bon langage (bon parler).

J’entends des choses à mon sujet, du pur mensonge tel que : Je détiens des fétiches, je suis un magicien, je suis un pauvre type, je suis un voleur, tout ça ! ARRETEZ CES DIRES parce que tous les peuples du monde entier, blancs et noirs, viendront à KIBOSSI et vous les verrez. A partir de maintenant jusqu’à la fin du monde, vous les verrez ! Désormais ils viendront à tout moment. Seulement, ne leur empêcher pas de venir. Veuillez les laisser tranquilles, veuillez à ne pas les embêter.

Il y aura d’autres occasions où je vous parlerai encore, ne ruminez pas comme quelques-uns qui disent : POURQUOI NE SE FAIT T-IL PAS VOIR ? ON VEUT LE VOIR NOUS PARLER. A cette question, voici ma réponse : SI CELA NE DEPENDAIT QUE DE MOI, JE PEUX VENIR VOUS VOIR, MAIS CELA NE DEPEND PAS DE MOI ! Le jour où Dieu m’ordonnera encore de voir les miens, je viendrai les voir. C’est Dieu qui me dirige, je dépends de Lui. S’IL ME DIT FAIT CECI, JE LE FAIS, S’IL ME DIT : VAS LA-BAS, JE VAIS, VAS À TEL ENDROIT, J’Y VAIS etc. SI JE NE ME FAIS PLUS VOIR C’EST POUR LE SALUT DE TOUTES LES AMES DU MONDE ENTIER POUR QU’ELLES OBTIENNENT LE SALUT, LA VIE ETERNELLE.

C’est Cette Mission que Dieu m’a donnée et c’est pour cela que je prie sans cesse et veille. Ce n’est pas parce que je fuis les gens ! Non, loin de là. Pourquoi vais-je fuir les gens ? Puisque je ne vole pas, je ne fais pas la politique ! Alors pourquoi vais-je fuir les gens ? Si je ne me fais plus voir c’est à cause de La Mission que Dieu m’a donnée et Il m’avait dit : TU NE PEUX PLUS TE FAIRE VOIR CAR TU AS UNE MISSION. JE DOIS ETRE A SON ENTIERE DISPOSITION NUIT ET JOUR ET À TOUT MOMENT : LORSQU’IL ME DEMANDE DE FAIRE CECI OU CELA, JE DOIS LE FAIRE, S’IL ME DEMANDE DE ME DEPLACER POUR ALLER PRIER, JE DOIS LE FAIRE ET CELA, A N’IMPORTE QUEL MOMENT. SI JE LE FAIS C’EST POUR LE BIEN DE TOUS LES PAYS CREES PAR DIEU ET NON SEULEMENT POUR LE BIEN DES HABITANTS DE KIBOSSI, MAIS DE TOUS LES HOMMES CREES PAR DIEU POUR QU’AU DERNIER JOUR, ILS OBTIENNENT TOUS LA VIE ETERNELLE.
C’est pour cela que je ne me fais plus voir ; c’est le travail que je fais.

Par ailleurs, LOUZOLO Est devenue La Deuxième Nation de Dieu c'est-à-dire, La Première Nation fut Celle des enfants d’Israël et comme ils avaient désobéi Aux Commandements de Dieu, Dieu les avait rejetés, abandonnés et punis.

Actuellement La Deuxième Nation qu’Il a formée EST LOUZOLO ET ELLE EST OUVERTE A TOUT LE MONDE QUI VEUT EN FAIRE PARTIE A CONDITION DE REMPLIR/ACCOMPLIR UN COMMANDEMENT, CELUI QUE DIEU A ECRIT DANS LA BIBLE, DANS LES PSAUMES DE DAVID AU CHAPITRE 50 ET AUX VERSETS 5 A 7.

Si quelqu’un accompli (observe) Ce Commandement, automatiquement, il ou elle entre dans La Deuxième Nation que Dieu a choisie maintenant en cette fin de temps et dont Je Suis Le Conducteur Moi Celui que vous connaissez : LOUFOUA CETIKOUABO Guy Emile.

Dieu m’a désigné comme Conducteur de Cette 2-ème Nation pour que je La conduise à La Vie Eternelle qu’IL donnera à KARIKARI lorsque Le Fils de Dieu viendra Lui-même, pour juger les vivants et les morts. C’est donc moi qui La conduis parce que dans le passé La Première Nation était conduite par Moïse. Moïse L’avait fait sortir de l’esclavage en Egypte pour La conduire à La Terre Promise, dans le pays de Canaan ou coulaient le lait et le miel. Mais Cette Deuxième Nation ci (Celle de La fin), c’est à Moi Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO que Lui-même Le Dieu TOUT PUISSAINT L’a confiée afin que je La conduise à La Vie Eternelle.

C’est pourquoi, lorsque Jésus Le Fils de Dieu reviendra, TOUS ceux qui ont accompli Ce Commandement de Dieu écrit dans Le Psaumes 50 : 5-7 pour faire partie de La Deuxième Nation de Dieu Le Père que je conduis actuellement jusqu’Au Second Avènement du Christ, Lui seront présentés par Moi et c’est seulement à partir de ce moment que nous demeurerons tous avec Lui (Jésus Christ) éternellement dans Une Joie qui ne finit jamais, de l’éternité en éternité comme nous l’enseigne La Bible.

QUE CELA SOIT AINSI AU NOM DE JESUS LE FILS DE DIEU.

 Je termine mon message en vous saluant vivement, BONNE FETE, BONNE FETE…

Je dis bien et je le répète que KARIKARI Est (Abrite) LA NOUVELLE JERUSALEM DESCENDUE DES CIEUX. LUI-MEME DIEU LE PERE Y EST. C’EST SA NOUVELLE CITE. C’EST POUR CELA QU’IL A AUSSI CHOISI SA NOUVELLE NATION QUE JE CONDUIS DEPUIS LE VENTRE DE MA MERE. DIEU M’AVAIT DEJA CONFIE CETTE MISSION DEPUIS LE VENTRE DE MA MERE.

Que cela soit ainsi Au Nom de Jésus Le Fils de Dieu.

Je termine ici, c’était celui que vous connaissez, Le Vôtre, Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO. L’Enfant de Papa TSIETSIE de MAKAKA et de Maman MAZONZEKA.

Je termine ici, dans tout ce que je viens de dire, prenez ce qui est bon et rejetez ce qui ne l’est pas.

Merci, merci, merci beaucoup merci.